Permis de végétaliser

Permis de végétaliser : les jardiniers descendent dans la rue !

 

Cela ne vous aura pas échappé : les villes sont de plus en plus nombreuses à inviter les riverains à végétaliser eux-mêmes leurs rues, grâce au « permis de végétaliser » ! Et c’est doublement génial car non seulement chacun peut jardiner et profiter d’un petit peu de verdure en ville, mais en plus, ça profite à tous les passants !

permis de végétaliser- jardiner en ville-ville-végétal-jardinier

pied d’arbre Bd Beaumarchais –
http://www.paris.fr/permisdevegetaliser

Du vert en ville pour notre bien-être

La meilleure solution pour limiter la grisaille et le béton en ville c’est de faire de la place au végétal. Eh oui, on a beau être le plus citadin des citadins, il n’empêche que la nature est indispensable à notre bien-être. Il est évident que les espaces verts améliorent considérablement le cadre de vie des habitants, tout d’abord parce qu’ils sont tout simplement jolis mais aussi du fait qu’ils offrent la possibilité de s’adonner à une activité physique, source de bien-être et saine lutte contre le stress. Mais ce n’est pas tout. Les bienfaits directs du végétal sur notre santé ont été démontrés à maintes reprises, études scientifiques à l’appui. Parmi elles, il y a quelques années, une équipe finlandaise réussit à prouver qu’un manque de contact avec certaines bactéries présentes naturellement et en nombre dans les forêts et dans les terres agricoles rendaient le système immunitaire moins performant. Des scientifiques japonais ont également mis en avant le fait qu’être entouré de vert et de bleu avait un effet particulièrement apaisant sur l’esprit.

De manière générale, les espaces verts contribuent donc au bien-être physique et mental des habitants. Rien d’étonnant alors de constater dans une enquête(1) menée par l’Unep (Union nationale des entreprises du paysage) en partenariat avec l’Ifop (Institut français d’opinion publique) en 2016 que pour 8 Français sur 10, habiter à proximité d’un espace vert représente un critère important. Et si 7 Français sur 10 ont accès à un jardin attenant à leur domicile (avec de nombreuses disparités car une grande partie des locataires et des jeunes n’en ont pas), les autres vivent entourés de béton

Pour ceux-là et pour tout le monde, des dizaines de villes en France incitent les habitants à faire une demande de permis de végétaliser.

Comment ça marche ?

permis de végétaliser- jardiner en ville-ville-végétal-jardinier

jardinière mobile rue Boulle –
http://www.paris.fr/permisdevegetaliser

Licence to vegetalize : demandez votre permis de végétaliser !

Paris a beaucoup communiqué sur le permis de végétaliser octroyé aux Parisiens désireux de vivre dans une capitale plus verte. L’opération est un succès car depuis le lancement à l’été 2015, la mairie a autorisé 1400 permis de végétaliser sur plus de 2000 demandes formulées. Mais Paris n’est pas la seule ville en France à inciter ses habitants à cultiver un espace vert en bas de chez eux, loin de là !

D’autres villes avant elle avaient déjà sauté le pas. Parmi elles citons Grenoble, Bordeaux, Strasbourg et Rennes.

permis de végétaliser- jardiner en ville-ville-végétal-jardinier

Pied d’arbre rue Faidherbe –
http://www.paris.fr/permisdevegetaliser

Jardinons nos rues à Grenoble

Avec son opération « Jardinons nos rues », Grenoble offre la possibilité aux Grenoblois de créer des espaces verts de jardinage sur la voie publique et dans les parcs afin d’y faire pousser des fleurs, des arbustes mais aussi des légumes ou encore des plantes aromatiques.

Pour cela, deux cas de figure : soit on décide de prendre en charge l’entretien d’un espace vert déjà existant ou, s’il n’y a pas d’endroit disponible, on demande à la ville d’en créer un en remplissant un formulaire en ligne sur le site www.grenoble.fr.

Comptez environ trois mois pour obtenir une réponse. Si votre demande est acceptée, la ville prend à sa charge tous les travaux de création de l’espace comme la préparation des sols et le clôturage. Il ne vous restera plus qu’à acheter les plantes et à les chouchouter en veillant bien entendu au respect de la nature et de la santé de tous. Vous pouvez également rejoindre un espace déjà en place en adoptant un jardin ! Tous les jardins à adopter (une bonne soixantaine !) sont répertoriés sur le site Internet de la ville. En voilà une excellente opportunité pour créer du lien, vous ne trouvez pas ? Enfin, pour les habitants qui veulent carrément se lancer dans la végétalisation de leur façade, la ville de Grenoble propose même des subventions couvrant les frais à savoir 90% des frais de travaux de pose de treillis et filins réalisés par une entreprise compétente sur présentation de facture.

permis de végétaliser- jardiner en ville-ville-végétal-jardinier

http://www.grenoble.fr

Des trottoirs fleuris à Bordeaux

La plus célèbre des Girondines a été l’une des premières villes à inciter ses habitants à végétaliser leurs quartiers, consciente de l’importance d’embellir son cadre de vie. C’est aussi pour elle une manière de favoriser les échanges avec ses voisins. Quel plaisir de s’arrêter papoter sur le trottoir en s’échangeant des astuces de jardiniers !

Là encore, il suffit d’effectuer sa demande en ligne et de remplir un formulaire. La ville apporte tout le soutien matériel et technique nécessaire pour créer sa fosse de plantation. S’il s’agit d’une première implantation, elle fournit aussi la terre et les plantes. En échange, la ville demande le plus profond respect du vivant en s’engageant à suivre la charte. Ainsi, elle recommande les plantes les plus résistances et les moins gourmandes en eau. Pour être sûr de votre coup, téléchargez la liste des végétaux conseillés et non autorisés. Parce que oui, certains végétaux sont interdits ! Ainsi, toutes les plantes pouvant créer une gêne pour les passants ou pouvant nuire à la biodiversité sont prohibées : pas de plantes épineuses ou urticantes ni d’espèces à fort développement ou d’espèces exotiques pouvant être invasives comme le bambou. La charte prévoit également les conditions d’implantation des végétaux (largeur et profondeur à respecter, emplacements interdits, etc.) ainsi que les conditions d’entretien. Elle interdit par exemple d’utiliser des pesticides, incite à limiter l’arrosage et exige le nettoyage des trottoirs par la personne responsable.

permis de végétaliser- jardiner en ville-ville-végétal-jardinier

rue d’alsace 10e –
http://www.paris.fr/permisdevegetaliser

 Ca pousse à Strasbourg !

L’Eurométropole est déjà connue pour toutes ses initiatives écolo. C’est donc tout naturellement que la ville met à disposition des dispositifs pour rendre la ville encore plus verte et encore plus durable. Sur son site dédié, www.strasbourgcapousse.eu, elle répertorie tous les espaces végétalisés. Et on peut dire qu’il y en a un paquet ! Entre les jardins familiaux, les jardins partagés, les potagers collectifs et les endroits de libre cueillette pour ne citer qu’eux, les Strasbourgeois ont de quoi exercer leur main verte !

Faites alors votre choix : vous voulez exprimer toute votre créativité au pied d’un arbre ou embellir une façade ? Remplissez le formulaire dédié pour obtenir l’autorisation de la ville. Et bien sûr, respectez la charte mais cela, c’est du bon sens !

permis de végétaliser- jardiner en ville-ville-végétal-jardinier

http://www.strasbourgcapousse.eu/

Jardiner ma rue à Rennes

Plus récemment, c’est Rennes qui a suivi le mouvement ! Depuis le début du printemps, la jolie Bretonne donne la possibilité aux Rennais de jardiner au pied de leur façade, sur certains mobiliers urbains ou d’installer des jardinières dans les espaces publics. Elle permet donc aux habitants d’embellir leurs rues et de rendre les parcours en ville encore plus agréables pour tout le monde. L’opération représente aussi une solution apportée quant au changement de réglementation du désherbage des espaces publics mis en place depuis le 1er janvier 2017. En effet, depuis le début de l’année, les agents d’entretien rennais assurent le désherbage des bordures de trottoirs et des caniveaux mais plus l’espace en limite de propriété. Aux habitants de décider de désherber eux-mêmes avec des méthodes douces comme l’utilisation d’une binette et d’eau bouillante (récupérée de la cuisson des légumes ou des pâtes, c’est encore mieux !) ou de végétaliser cet espace à leur goût !

permis de végétaliser- jardiner en ville-ville-végétal-jardinier

Jardiner ma rue – Rennes

Pour cela, il faut se rendre sur le site de la ville pour remplir une demande présentant le projet. Si celui-ci respecte le cahier des charges, la personne qui en a fait la demande obtient le précieux permis de végétaliser, et c’est parti !

permis de végétaliser- jardiner en ville-ville-végétal-jardinier

http://www.leparisien.fr

Voilà quelques exemples parmi les nombreuses initiatives sur le territoire. Plein d’autres villes proposent de développer le végétal dans les rues comme Le Havre, Nantes, Saint-Omer, La Norville, etc. Si les démarches diffèrent un peu d’une ville à une autre, pour que la végétalisation profite à tous, pensez à ces quelques points :

  • pour la sécurité et la tranquillité de tous, veillez à ce que les accès pompiers et les locaux à poubelles restent libres d’accès ;
  • de la même manière, ne faites rien pousser qui empêcherait la visibilité sur les routes et de la signalétique ;
  • plus d’espace pour la verdure en ville, c’est bien, mais à condition de ne pas constituer une quelconque gène pour les passants ! Attention donc à ne pas entraver le passage sur les trottoirs des poussettes ou des fauteuils roulants ;
  • il ne s’agit pas que de faire pousser, il faut entretenir également ! Ne laissez pas les végétaux faner et lorsque cela arrive, pensez à remplacer les plantes pour ne pas donner l’impression que l’espace est à l’abandon.

Saluons ces initiatives et espérons que toutes les villes, petites, grandes ou moyennes s’y mettent ! Concrètement, développer la nature en ville c’est développer des espaces conviviaux dans lesquels les gens se rencontrent et échangent, favoriser l’épanouissement de la biodiversité et créer des espaces fraîcheurs face à un climat qui se réchauffe. Et plus d’arbres, cela veut dire moins de pollution et donc une meilleure santé pour nous tous.

Tout ça, ça vaut le coup non ?

permis de végétaliser- jardiner en ville-ville-végétal-jardinier

http://www.paris.fr/permisdevegetaliser

(1) Étude Unep-Ifop 2016 Ville en vert, Ville en vie : un nouveau modèle de société


Il est 1 commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire