20600874954_0d8bd4d61b_z

Mangez du pourpier, c’est bon pour la santé !

Dans la série des plantes qu’on adore grignoter, on vous parle aujourd’hui du pourpier sauvage. Vous le connaissez peut-être sans le savoir, tant il est répandu dans les jardins. La bonne nouvelle c’est que cette plante au délicieux goût acidulé pousse très bien en pot sur le balcon ou la terrasse !

Pourpier, qui es-tu ?

pourpier, antioxydant, salade, jardiner en ville , légume

©Adam Grubb and Annie Raser-Rowland – flickr.com

Le pourpier potager (de son petit nom scientifique portulaca oleacera) est une plante herbacée de la famille des Portulacacées, consommée depuis l’Antiquité. Très présente dans les jardins méditerranéens, la plante fait partie des incontournables du fameux régime crétois, tant elle possède de vertus.

Il est en effet bourré d’excellents nutriments : magnésium, calcium, potassium ; antioxydants comme la vitamine C, vitamine B, le bêta-carotène ; des oméga 3, du fer… Bref, on aurait tort de s’en passer. D’autant plus que son goût est fort sympathique, à condition d’aimer les saveurs acidulées, bien entendu !

On peut le consommer tel quel en salade, mélangé à de la mâche, de la laitue ou d’autres crudités. Il se cuisine également comme les épinards en soupe ou en gratin par exemple.

Notez : ne confondez pas le pourpier sauvage ou potager, avec le pourpier d’ornement ! Ce dernier produit de belles fleurs, mais n’a rien à faire dans votre assiette.

Cultiver le pourpier en pot :

S’il se trouve facilement dans les jardins et à l’état sauvage (on le considère d’ailleurs souvent comme une « mauvaise herbe »), cette plante peut également s’épanouir dans un pot ou dans une jardinière, sur balcon plutôt ensoleillé. En effet, vues ses origines, on comprend bien que le pourpier a besoin de chaleur et de soleil.

Trouvez-lui un bel emplacement bien exposé et un grand pot que vous remplirez de terre assez légère et bien drainée. Pour l’entretien, rien de plus facile : il ne demande rien, à peine un peu d’arrosage. Attention tout de même : le pourpier craint les gelés ! Il vous faudra également récolter les graines avant l’hiver afin de les semer l’année suivante.

Bon app’ !



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre