Coline & Alima – auboulotcocotte- instagram

La méthode Skogluft

La méthode Skogluft (“air de la forêt” en norvégien) permet de recréer les bienfaits de l’air de la forêt chez soi ou au bureau, en y faisant entrer plantes et lumière. Ce qui en découle : sérénité, repos, meilleure santé… Bref, que du positif ! A l’origine de cette méthode, Jorn Viumdal, a constaté que notre mode de vie urbain nous éloignait dangereusement de l’essentiel, et cela, au détriment de notre santé. Après vingt années de recherches pour élaborer la méthode Skogluft, Jorn Viumdal nous prouve qu’il n’y a pas besoin de changer radicalement de mode de vie pour se sentir mieux. Quelques gestes simples pour se sentir aussi bien qu’après avoir respirer à plein poumons en forêt… On signe où ?!

Jordan-Sanchez-unsplash

Jordan-Sanchez-unsplash

L’origine de nos maux

Et si à l’origine de tous nos maux récurrents; migraines, fatigue, tête lourde…; il y avait une carence en nature ? Selon la théorie de Jorn Viumdal, ces maux seraient simplement des signes d’alerte de nos corps qui nous demande du vert, du vert et encore du vert ! Nous n’avons pas des batteries rechargeables. Les bienfaits d’une balade ressourçante en forêt sont indéniables tout autant que éphémères. On ne peut pas les accumuler dans un petit coin et les ressortir à la demande. La solution ? Créer le cadre idéal qui puisse contenter harmonieusement corps et esprits grâce aux plantes et à la lumière. Concrètement, la méthode Skogluft, consiste à installer dans sa pièce de vie, ou dans son bureau, un tableau végétal ou encore mieux, tout un mur végétal.

“Il faut sortir dans la nature, où il faut faire entrer la nature.” – L’effet Skogluft

Joseph-barrientos- unsplash

Joseph-barrientos- unsplash

La méthode Skogluft

Vous connaissez cette sensation ? Quand la lumière du soleil, filtrée par les feuilles des arbres, vient caresser et réchauffer votre peau. Et bien c’est exactement cette sensation de bien-être que la méthode Skogluft a à coeur de recréer chez vous ! D’après Joan Viumdal, la lumière et la vision de plantes en bonnes santé réveillent en nous un vieil instinct animal qui nous rend optimiste et enthousiaste. Alors, concrètement, comment faire ?

Pour bénéficier de tous les bienfaits de la méthode Skogluft, la lumière doit être braquée sur votre tableau végétal. Pour cela, il ne faut pas prendre la première ampoule venue, il faut impérativement que ce soit une LED de 4000 kelvins. Pour le choix de la plante, Jorn Viumdal nous conseille le Pothos (Epipremnum aureum, Scindapsus), une plante aux propriétés dépolluantes efficaces.

“Une vive lumière solaire et des plantes vertes en bonne santé nous poussent donc à l’optimisme.” – L’effet Skogluft

Kevin-Lessy-unsplash

Kevin-Lessy-unsplash

DIY : Tableau végétal Skogluft

Les plus “bricolo” d’entre-vous peuvent s’atteler à la fabrication de leur tableau végétal Skogluft. Les autres trouveront des tableaux végétaux tout fait en boutiques spécialisées.

Vous êtes décidé à retrousser vos manches ? Jorn Viumdal nous invite à commencer par un mur végétal à quatre jardinières.

 

Vous avez besoin de :

  • 4 jardinières rectangulaires
  • 20 Pothos
  • 10L de billes d’argile
  • De la toile de paillage
  • 40L de terreau biologique
  • 4 morceaux de tuyau d’arrosage de 20 cm (35-40mm de diamètre)
  • un plafonnier orientable pour deux LED (GU 10) ou tout autre lampe à LED que vous fixerez directement sur votre tableau végétal

 

1- Commencez par fixer les 4 jardinières sur votre mur ou sur un support que vous fixerez ensuite au mur.

2- Placez dans chaque jardinière un morceau de tuyau d’arrosage en position verticale, en prenant soin de couvrir une des extrémités (celle en contact avec le fond de la jardinière) par un petit bout de moustiquaire. Cela empêchera l’obstruction du trou par une bille d’argile. Plus tard, ce morceau de tuyau sortant de terre permettra de donner de l’eau à vos plantes.

3- Mettre une couche de billes d’argile dans le fond des pots.

4- Couvrir la couche de billes par un grand bout de toile de paillage en entourant bien le tuyau.

5- Mettez-y le terreau et plantez cinq Pothos par jardinière.

6- Arrosez et terminé bonsoir !

 

Vous pouvez désormais prendre un peu de recul et admirer le beau boulot que vous avez fait !

Coline & Alima - auboulotcocotte- instagra

Coline & Alima – auboulotcocotte- instagram

 

Mais la lumière dans tout ça ? Et bien il faut l’orienter directement sur votre tableau ou sur votre mur végétal. Laissez environ un mètre entre vos plantes et votre éclairage. Sept heures par jour de lumière ravira vos petites plantes et, de fait, vous aussi ! Pour l’arrosage, une fois toutes les trois semaines satisfera vos Pothos.

Le bien-être c’est simple, vert, lumineux, ça s’appelle Skogluft ! Alors qu’attendez-vous ?



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre