bombe à graines

La guérilla jardinière, c’est d’la bombe à graines !

Le retour du printemps annonce aussi, entre autres, le retour des guerilla gardening. Les citadins engagés sortent de chez eux pour larguer des bombes tout ce qu’il y a de plus pacifiques afin de reverdir l’espace urbain. Mais comment ça se fabrique une bombe de graines ? C’est justement l’objet de cet article. Ça tombe bien non ?

bombe à graines - guerilla - bombe fleur - boule graine - diy - jardiner en ville

Il était une fois la guerre des graines

Derrière un terme belliqueux qui ne sonne pas très sympatoche, guerilla gardening ou guérilla jardinière (pour vous qui êtes parfaitement bilingues), se cache une vraie action citoyenne, visant à redonner davantage de place à la nature en ville. Le concept de guerilla gardening est né à New York en 1973. Liz Christy avait, à l’époque, l’ambition de convertir un lotissement de Manhattan laissé en friche en jardin collectif. Petit à petit, les habitants se sont mis à fabriquer des bombes de graines (ou des seed bombs, comme vous voulez !) qu’ils se sont mis à lancer partout où les terrains en ville étaient laissés à l’abandon. Depuis, le mouvement a essaimé largement. Des jardiniers-guérilleros se réunissent partout dans le monde pour reverdir les villes. En opération solo ou lors d’une sortie entre amis ou en famille, chacun y va de sa petite bombe à graines qui redonnera un peu de couleurs au paysage urbain. Mais pas uniquement ! Bien que ces explosions de fleurs et même parfois de légumes soient jolies à voir, la guérilla jardinière ne se limite pas à l’aspect esthétique. Les bombes à graines permettent de :

  • laisser un peu plus de place à la biodiversité qui recule dangereusement en ville. Les bombes de graines colonisent peu à peu les endroits tombés dans l’oubli ;
  • nourrir nos amis pollinisateurs qui ne trouvent plus de quoi se sustenter dans les espaces verts pas forcément adaptés à leur régime ;
  • participer à la dépollution des sols ;
  • fixer le taux d’azote ;
  • s’accaparer l’espace public.

Choisir les bonnes graines

Ça, c’est la première étape ! Choisir des bonnes graines pour fabriquer vos seed balls (encore un autre terme tiens), cela veut dire choisir des graines de qualité. Vous pouvez bien entendu récolter vos propres graines en jardinier aguerri que vous êtes, ou vous les procurer dans le commerce. L’idéal est d’utiliser des graines bio qui pourront pousser sur des sols même pauvres et qui ne nécessiteront pas beaucoup d’entretien.

bombe à graines - guerilla - bombe fleur - boule graine - diy - jardiner en ville

  • Préférez les graines de plantes à fleurs bien riches en nectar qui attireront les pollinisateurs.
  • Certaines graines se prêtent particulièrement au jeu de la guérilla jardinière : les graines de tournesol, capucine, soucis, bleuet, coquelicot, mauve, menthe, thym, lavande, marjolaine, œillet, pensée, renoncule, bourrache, oseille, arnica, trèfle, sans oublier les légumes tels que courge, salade, haricot…
  • Petite astuce : testez les graines germées ! Vous en trouverez dans votre magasin bio préféré. Egalement, les jardineries proposent des mélanges de graines par thématique comme « fleurs mellifères » ou « vivaces ».

Les bombes de graines à base d’argile

C’est une recette ultra simple et qui ne demande pas beaucoup d’ingrédients.
Il vous faut :

  • de l’argile ou de la terre très argileuse
  • du compost
  • un mélange de graines
  1. Mélangez 2 volumes d’argile pour 1 volume de compost dans un récipient.
  2. Ajoutez un peu d’eau au fur et à mesure jusqu’à obtention d’une texture type pâte à modeler.
  3. Façonnez des petites boules de la taille de balles de ping-pong
  4. Creusez un genre de « nid » dans chaque boule à l’aide de vos doigts et placez-y les graines (le nombre sera fonction de la taille. Pour le tournesol par exemple, 2 suffisent)
  5. Refermez bien en roulant la boule pour que la graine reste bien prisonnière
  6. Posez-les dans une boîte à œufs afin de les laisser sécher pendant 24 heures

Et le tour est joué !

Il est également possible d’utiliser des pains d’argile que vous trouverez facilement dans les magasins de loisirs créatifs. Séparez les pains en petites boules. Amalgamez avec du compost jusqu’à saturation. Ensuite, procédez comme vu ci-dessus pour le façonnage et pour disposez les graines à l’intérieur.

bombe à graines - guerilla - bombe fleur - boule graine - diy - jardiner en ville

Les bombes de graines dans une coquille d’œuf

Pour cette version, il vous faudra :

  • des œufs
  • du terreau
  • du compost
  • un coupe-œuf
  • un pinceau

Pour éviter de gaspiller et pour que ce soit plus facile, récupérez les coquilles d’œufs que vous aurez cuisinés à la coque ! Découpez le chapeau avec un coupe-œuf et videz bien le tout. Nettoyez délicatement.

  1. Dans un saladier, mélangez le terreau au compost.
  2. Prélevez le mélange avec une cuillère et remplissez les coquilles d’œuf aux 2/3
  3. Posez les graines
  4. Complétez par le mélange de terreau / compost
  5. Reposez le chapeau
  6. Badigeonnez le chapeau et la cassure de blanc d’œuf pour colmater. Au besoin, disposez un voile de coton fin ou du papier journal sur l’œuf avant de le badigeonner pour que le tout tienne bien en place.

Les seed bombs doivent être conservées dans un endroit sec pour éviter qu’elles ne germent ou qu’elles ne moisissent.

Les bombes à graines sont plutôt simples à réaliser soi-même comme vous avez pu le constater. Mais si vous avez la flemme, sachez que ces bombes existent déjà toutes prêtes sur Internet ou dans certains magasins bio.

Quelques précautions

Attention, lancer des bombes de graines est un véritable acte responsable, pacifique et bienveillant ! Ainsi, prenez garde à choisir des plantes locales pour ne pas déséquilibrer l’écosystème. Avant d’en lancer (et de vous lancer !), vérifiez bien que l’endroit est adéquat et qu’il ne nécessite pas d’autorisation. Ne faites rien d’illégal ou qui soit contraire à l’éthique. Certains endroits sont protégés (comme les réserves naturelles ou les Parcs Nationaux).

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à rejoindre les mouvements déjà en place près de chez vous. Renseignez-vous par exemple sur le site officiel guerrilla gardening France.



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre