partage de jardin

Dis, tu me prêtes ton jardin ?

Depuis quelques années, la consommation collaborative prend de plus en plus de place dans nos sociétés. Partager sa voiture, son appart, un emplacement de parking dont on ne se sert presque jamais, des services e tutti quanti : ça crée du lien et en plus, ça fait faire des économies ! Plus récemment arrivé, le partage de jardin commence à faire pas mal de bruit. Alors, comment ça marche et comment on s’y met ? Nous vous proposons dans cet article un petit tour d’horizon des plateformes de partage de jardin.

Partager son jardin, partager sa passion !

D’un côté, il y a les heureux propriétaires de jardin. Les chanceux ont du terrain, plein de choses à y faire mais hélas, pas toujours le temps ou les moyens matériels (voire financiers) d’en profiter pleinement. D’un autre côté, il y a les amoureux de la Nature, les foufous de la pelle, du plantoir et de la serfouette, les dingues du grattage-plantage-arrosage mais qui vivent dans un appartement au centre-ville sans jardin ni même un tout petit balcon. Eh oui, vous voyez très bien où on veut en venir ! En effet, pourquoi ne pas se faire rencontrer propriétaires de jardin en mal de main d’œuvre et jardiniers amateurs ou aguerris en manque de terre à cultiver ? C’est ce que se proposent de faire les sites Internet dédiés au partage de jardin. En quelques clics, il est désormais facile de proposer son jardin en partage ou de trouver le potager de ses rêves pour y planter ses quelques légumes et autres plantes aromatiques.

partage-jardin-collaboratif-échange-récolte-potager-amateurs-passionnés

®Elaine Casap – Unsplash.com

Marie-Hélène, 52 ans, Lannion

« J’ai la chance d’avoir un très grand jardin dont j’aime m’occuper et où je passe beaucoup de temps. Mais j’ai aussi un côté pigeon voyageur et je m’absente souvent. Depuis quelque temps, je mets à disposition mon jardin auprès des Scouts. Ils ont ainsi la possibilité d’y installer leur camp le temps de quelques jours à quelques semaines. En échange, ils s’occupent de l’entretien de mon jardin : taille, tonte, récolte des fruits… Je pense même à faire appel à eux pour la construction d’une douche extérieure ! »

Mais bien sûr, pas besoin d’être scout pour pratiquer cet échange de bons procédés 😉

#1 Cultiver son potager chez le voisin

Avec plantezcheznous.com, c’est super facile de trouver un potager pour y planter ses choux ! La plate-forme s’occupe de mettre en relation des propriétaires de terrain qui aimeraient avoir un potager mais ne savent pas comment s’y prendre et/ou ne trouvent pas le temps, avec des jardiniers qui ont les connaissances et le savoir-faire, mais pas l’emplacement nécessaire. Un concept gagnant-gagnant en somme.

partage-jardin-collaboratif-échange-récolte-potager-amateurs-passionnés

www.plantezcheznous.com

Comment ça marche ?

Le propriétaire offre gratuitement un bout de parcelle, qu’il s’agisse d’un gigantesque terrain ou de quelques mètres carrés. En échange, le jardinier qui y cultivera son potager s’engage à fournir une partie de sa récolte. Pour cela, il suffit de déposer une annonce dans la rubrique du site dédiée. Le système est basé sur la confiance et l’entraide. Et ça, ça fait du bien !

Le petit plus du site

Une partie « échange de graines et plantes ».

#2 Partager ses connaissances

Le site jepartagemonjardin.fr propose de mettre en relation les propriétaires de jardin et les jardiniers qui aiment transmettre leur passion. Cela permet à ceux qui aimeraient eux aussi cultiver leur jardin de s’y mettre en toute confiance avec l’appui de quelqu’un qui s’y connaît. L’activité de jardinage est hyper saine pour tous : adultes, enfants, personnes âgées. Egalement, le fait de produire ses propres légumes permet de faire un vrai geste pour l’environnement en consommant (on ne peut plus) local. La plateforme met vraiment en avant cet aspect très important du lien social et de l’écologie.

partage-jardin-collaboratif-échange-récolte-potager-amateurs-passionnés

www.jepartagemonjardin.fr

Comment ça marche ?

En échange de la parcelle, le jardinier s’engage à fournir environ 20 % de sa récolte et/ou s’engage à donner des leçons de jardinage au propriétaire.

Le petit plus du site

Une rubrique conseils pour bien démarrer.

#3 La fête au jardin !

Avez-vous entendu parler du jardin comme 5e pièce à vivre de la maison ? En effet, dans le jardin on peut jardiner, buller et bien sûr, partager de beaux moments de convivialité. Le jardin est devenu une véritable « pièce » à vivre à part entière. Alors, comment fait-on pour profiter de tout ça quand on habite au 3e sans ascenseur et surtout sans extérieur ? Eh bien, on prend son petit ordi et on surfe sur jardins-privés.com ! La plateforme propose toutes sortes de jardins à louer, que ce soit de manière récurrente pour y cultiver son potager ou d’une façon beaucoup plus ponctuelle, le temps d’une soirée festive par exemple.

partage-jardin-collaboratif-échange-récolte-potager-amateurs-passionnés

www.jardins-prives.com

Comment ça marche ?

Le propriétaire du jardin dépose une annonce sur le site. Il renseigne la superficie, la capacité d’accueil, les équipements éventuels (notez qu’il existe une section consacrée aux jardins avec piscine, un super plan pour l’été !) et fixe son prix à l’heure ou par jour.

Le petit plus du site

Beaucoup de choix : les raveurs comme les fanas de pêche peuvent trouver leur bonheur.

#4 Le pionnier du partage de jardin

Créé en 2010, le site prêtersonjardin.com a compris depuis longtemps que le partage de jardin est une excellente manière de transmettre des connaissances, faire de belles rencontres et d’éviter de gâcher son terrain par faute de savoir-faire ou de temps.

partage-jardin-collaboratif-échange-récolte-potager-amateurs-passionnés

pretersonjardin.com

Comment ça marche ?

Le propriétaire propose une partie de son jardin à quelqu’un habitant près de chez lui. En échange, le jardinier offre une partie de sa récolte ou ses services pour l’entretien (ou pourquoi pas les 2 !)

Le petit plus du site

Un cadre bien établi du fait de l’expérience du site. Il existe également une rubrique « échanges » qui permet de troquer ses bocaux de tomates confites contre quelques pommes.

#5 Donne potiron contre chou frisé

Avec lepotiron.fr, on n’échange pas son jardin à proprement parler, mais plutôt ses récoltes. Le site met en relation particuliers et petits producteurs qui souhaitent échanger, troquer ou donner des fruits et légumes récoltés en trop grosse quantité.

partage-jardin-collaboratif-échange-récolte-potager-amateurs-passionnés

www.lepotiron.fr

Le petit plus du site

Une grande couverture du territoire national : des jardins à partager de presque tous les départements de France métropolitaine sont répertoriés.

#6 Camper chez son voisin

Il est devenu assez courant de louer la maison ou l’appartement de quelqu’un à l’autre bout de la France ou à l’autre bout du monde pour ses vacances. Aujourd’hui, le site Gamping (contraction des mots « garden » et « camping ») vous propose de profiter des joies du camping dans le jardin d’un particulier. Il s’agit là d’un moyen de camper en toute sécurité dans un lieu où vous ne serez peut-être jamais allé. C’est aussi l’occasion de pleins d’échanges. Le voyageur profite d’un terrain pas cher et des bons conseils de « quelqu’un du cru » tandis que le propriétaire du jardin peut faire de belles rencontres tout en recevant un petit complément de revenus.

partage-jardin-collaboratif-échange-récolte-potager-amateurs-passionnés

www.gamping.fr

Le petit plus du site

Des propriétés vraiment waaaahouuuu ! en France, en Europe et même ailleurs. Il y en a pour tous les goûts : fermes, vignobles, grands espaces, bords de mer…



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre