photo directive

Shinrin voku : Les bienfaits des bains de forêt

 

L’hiver approche et ton potager est en pause jusqu’au retour des beaux jours. Mais pour les amoureux de chlorophylle, pas question d’attendre le printemps avant de revoir un peu de verdure ! Alors pourquoi ne pas allier l’utile à l’agréable avec le shirin yoku ? Entre retour aux sources et thérapie naturelle, zoom sur les bienfaits des bains de forêt.

Qu’est-ce que le shinrin yoku ?

L’expression shinrin yoku, littéralement « bain de forêt » en japonais, désigne une nouvelle philosophie de vie très en vogue dans l’empire du soleil levant.

forêt

A l’heure où plus de 80% de la population française habite en ville, le shinrin yoku prône un retour à la nature sur fond de détox digitale. Oublie ton smartphone, les rues bruyantes et les vitrines multicolores des grands magasins : le shinrin yoku t’invite à laisser de côté ton quotidien agité au profit d’une balade en forêt.

Le terme shinrin yoku a été utilisé pour la 1ère fois en 1982 par le Directeur de l’Agence nationale des forêts du Japon. Toutefois les Japonais ne sont pas les seuls à croire aux vertus d’un retour à la nature. En 1984, le biologiste Edward Osborne Wilson avait par exemple popularisé la notion de biophilie, un mot un peu barbare pour désigner le besoin biologique de l’être humain de se sentir connecté à la nature.

Quels sont les bienfaits du shinrin yoku ?

Plusieurs études se sont attachées à prouver les bénéfices de la sylvothérapie, l’art de soigner par les arbres.

· Réduire le stress

forêt

Les travaux du docteur Qing Li, auteur du livre Shinrin yoku, l’art et la science du bain de forêt, ont mis en lumière l’impact des bains de forêt sur le rythme cardiaque et la tension artérielle. Plus surprenant encore, l’Agence nationale des forêts du Japon a démontré que le sang d’une personne ayant marché dans les bois contient un taux de cortisol (l’hormone du stress) beaucoup plus faible que celui d’individus ayant parcouru la même distance en ville.

· Booster le système immunitaire en forêt

Dans le cadre d’une expérience, la Nippon Medical School a envoyé un groupe de sujets passer 3 nuits dans la forêt de Nagano. A leur retour, leur niveau de cellules Natural Killer (NK), indispensables pour éliminer les cellules tumorales, avait augmenté en flèche.

· Améliorer la concentration

Notre temps d’attention moyen est passé de 12 secondes en 2000 à moins de 8 secondes en 2019. L’immersion en pleine nature permet de renforcer la capacité de concentration tout en stimulant l’imagination. Les sens sont en éveil et l’esprit est attentif à ce qui l’entoure, sans être bombardé de stimuli comme c’est le cas lors d’une promenade en ville.

Alors, prêt(e) pour un tour en forêt ?



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre