anton-darius-thesollers-unsplash

10 plantes dépolluantes pour un air pur à la maison

A l’abri dans ton cocon bien douillet, tu penses être en parfaite sécurité. Pourtant l’air d’une maison n’est pas toujours aussi sain qu’il n’y parait. Et pour cause : l’intérieur d’un logement peut contenir jusqu’à 10 fois plus de composés chimiques que l’air extérieur sans plante dépolluante ! A la clé, des maux de tête, de l’asthme, un sentiment de fatigue…

Les causes peuvent être multiples : la peinture sur ton mur, la colle de ta moquette, le revêtement de tes sols, le vernis de tes meubles en bois ou encore les matériaux de construction de tes murs… C’est ce que l’Organisation Mondiale de la Santé appelle le « Syndrome des bâtiments malsains », ou SBM pour les intimes.

Pour te débarrasser de ces polluants importuns en deux temps trois mouvements, sache que la NASA a trouvé une solution simplissime. J’ai nommé (roulement de tambour) … les 10 plantes dépolluantes ! Quelles plantes dépolluantes choisir, quels sont leurs effets et comment maximiser leur potentiel de purification de l’air ? On te dit tout !

soin-plante-plantes-hiver-protéger-froid-intérieur

unsplash.com

 

Les plantes dépolluantes : comment ça marche ?

Ah les années 80, époque flamboyante du disco, des boules à facettes et des pantalons patte d’éléphant. Mais pas seulement ! C’est aussi à cette période qu’une équipe de chercheurs de la NASA découvre que certaines plantes possèdent des vertus dépolluantes et agissent comme une sorte de filtre biologique.

Les feuilles et les racines des plantes dépolluantes leur permettent d’absorber les toxiques présents dans l’air. Les polluants sont ensuite transformés en matière organique dont va se nourrir la plante.

Mieux encore, les plantes dépolluantes produisent de l’oxygène et augmentent le taux d’humidité dans l’air de ton petit nid douillet. Or qui dit plus d’humidité dit moins de poussière, et donc un air plus pur. Pas mal non ?

Bon, pas de quoi s’emballer non plus : l’efficacité des plantes dépolluantes en milieu réel n’a pas encore été prouvée scientifiquement.

Quoi, la NASA se serait plantée ?

Pas tout à fait.

Une autre étude, conduite par l’ADEME (l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) a récemment confirmé que les plantes dépolluantes ont bel et bien la faculté de capter les composés chimiques nocifs qui pullulent dans l’air… En laboratoire, du moins, car les résultats en conditions réelles de cette même étude se sont avérés discutables.

Alors les plantes dépolluantes : info ou intox ?

Bien malin qui saurait le dire. Libre à toi de choisir si tu crois ou non aux vertus purificatrices des plantes. Au fond, tu n’as pas grand chose à perdre : dans le pire des cas tu auras une jolie plante verte pour décorer ton chez toi.

casey-horner-unsplash

casey-horner-unsplash

Top 10 des meilleures plantes dépolluantes

Ça y est, tu as décidé de te lancer ? Grand bien t’en fasse ! Mais parmi la jungle de plantes dépolluantes qui existent, lesquelles choisir ? Voici une sélection éclair des plantes les plus efficaces pour assainir ton intérieur.

  1. Le dragonnier de Madagascar

Souvent considéré à tort comme un palmier, le dragonnier de Madagascar (dracaena marginata) est LA plante d’intérieur qui donne à ton salon des airs de tropiques. Facile d’entretien, cette agavacée d’1 à 2 mètres de haut demande une exposition très ensoleillée et un arrosage tous les 4 à 5 jours, ce qui n’est quand même pas la mer à boire !

En contrepartie, le dragonnier de Madagascar absorbera le xylène, le toluène, le monoxyde de carbone, le TCE, le formaldéhyde et le benzène qui empoisonnent ton intérieur. Bref, le dragonnier de Madagascar, c’est un peu le couteau suisse des plantes dépolluantes.

yusuf-evli-unsplash

yusuf-evli-unsplash

  1. Le Rhaphis excelsa

On reste dans le thème avec le Rhapis, un palmier nain (pour de vrai cette fois c’est promis) venu tout droit d’Extrême-Orient. Au Japon, le Rhapis est réputé pour avoir la propriété de repousser les mauvais esprits.  Vrai ou non, du haut de ses feuilles pointues d’un beau vert foncé, le Rhapis n’a pas son pareil pour éliminer l’ammoniac.

  1. La fougère de Boston

Tu souhaites te débarrasser du formaldéhyde, ce cancérogène aux propriétés irritantes très répandu dans les intérieurs ? Tu as misé sur le bon cheval. Enfin la bonne fougère. Outre ses longues feuilles ondulées très décoratives, la fougère de Boston est reconnue comme l’une des plantes dépolluantes les plus performantes, avec 1 863 microgrammes de formaldéhyde absorbés par heure si l’on en croit nos copains de la NASA.

chuttersnap-unsplash

chuttersnap-unsplash

  1. Le Sansevieria

Surnommée « langue de belle-mère » pour ses feuilles acérées, le Sansevieria ne te veut pourtant que du bien ! Son feuillage panaché, moucheté ou sombre (il en existe plus de 70 variétés différentes !) apportera de la couleur à ton intérieur. Et pendant que tu l’admires, le Sansevieria ne chôme pas ! En plus de réguler l’humidité ambiante, ta petite plante transforme le formaldéhyde et le xylène en oxygène.

Et si tu n’as jamais réussi à garder une plante verte en vie pendant plus de 2 semaines, sache que le Sansevieria ne demande pratiquement aucun entretien. Originaire des régions arides d’Afrique, cette plante du désert s’est vite adaptée à la vie en appartement (pour peu que tu n’habites pas dans une cave, car le Sansevieria aime le soleil).

  1. La Gerbéra

Originaire d’Afrique du Sud, de Madagascar ou de Bali, la Gerbéra apparait de mars à septembre. En plus de te protéger du toluène, du benzène et du formaldéhyde, elle apporte douceur et poésie à ton intérieur avec ses larges fleurs de couleur jaune, orange, rouge ou saumon. Que du bonheur !

andrew-small-unsplash

andrew-small-unsplash

  1. Le Spatiphyllum

Pour un appartement pur et fleuri toute l’année, le spathiphyllum est l’une de tes meilleures options. Natif d’Amérique tropicale, le spathiphyllum, aussi surnommé « Fleur de lune » pour sa belle floraison blanche, apportera une touche de modernité à ton intérieur.

Mais le spathiphyllum est surtout le champion toutes catégories de la dépollution. Xylène, toluène, ammoniac, formaldéhyde, benzène, trichloréthylène… Rien ne lui échappe ! Facile d’entretien, la fleur de lune peut vivre jusqu’à 10 ans. Autant dire que tu as de quoi voir venir !

  1. Le Lierre (Hedera)

Souvent considéré (à tort) comme un parasite, le lierre possède de puissantes vertus dépolluantes. Le lierre s’avère tout particulièrement efficace pour éliminer le benzène, un toxique classé cancérigène par l’Union européenne et présent dans les colles, encres, colorants, pesticides ainsi que dans certains médicaments et la fumée de cigarette. En bonus, ses feuilles vertes en cascade agrémenteront avec style ton mobilier d’intérieur.

anton-darius-thesollers-unsplash

anton-darius-thesollers-unsplash

  1. Le Figuier pleureur (Ficus benjamina)

Son beau feuillage vert vif et ses lignes gracieuses font du figuier pleureur un best-seller sur le marché des plantes d’intérieur en France. Une super nouvelle pour tes petits poumons, puisque le figuier pleureur est aussi le roi de la dépollution : xylène, formaldéhyde, benzène, ammoniac… Tout doit disparaitre !

Cerise sur l’arbrisseau, le figuier pleureur est peu gourmand en entretien : un arrosage hebdomadaire et un emplacement lumineux lui suffisent pour s’épanouir pleinement. Et si les pleureurs ce n’est pas trop ton truc, sache qu’il existe d’autres variétés de ficus redoutablement efficaces pour assainir l’air de ton chez toi, telles que le Figuier à feuilles de sabre ou le Ficus elastica.

  1. Le Chlorophytum

Discret et élégant, le chlorophytum a toute sa place sur ton bureau ou dans ton salon. Cette plante verte originaire d’Afrique du Sud doit son surnom de « plante araignée » aux longs rubans arqués de son feuillage. En contrepartie de 2 arrosages par semaine, le Chlorophytum se charge de te débarrasser du formol et du monoxyde de carbone. Alors, marché conclu ?

  1. Le Philodendron

Le philodendron est un incontournable classique des plantes d’intérieur, très apprécié des jardiniers en herbe pour sa résistance. Mais plus qu’à son beau feuillage ornemental, le philodendron doit sa place dans cette liste à son efficacité pour absorber le formaldéhyde. Pas étonnant que le philodendron soit devenu au fil des âges un symbole de santé et de prospérité !

mike-marquez-unsplash

mike-marquez-unsplash

Un esprit sain dans un logement sain

Tu n’as pas trouvé ton bonheur dans ce top 10 des meilleures plantes dépolluantes ? Pas de panique : la NASA en recense plus de 40 variétés différentes ! Tu as donc l’embarras du choix pour trouver LA plante qui purifie ton intérieur tout en matchant ton style.

Mais plante dépolluante ou non, n’oublie pas d’aérer régulièrement ton logement. Ouvrir les fenêtres reste sans doute la méthode la plus infaillible pour lutter contre la pollution intérieure.

Allez. On respire un grand coup d’air pur, et on attend le prochain article.

A très vite sur Jardinerenville !



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre